Description

Ce musée dit Honmé , établi dans l'ancien palais du roi Te Agbanlin (1710-1760) , de Hogbonou , aujourd'hui Porto Novo ( Sud Est du Bénin) , date de 1725 .

A cette époque , le puissant royaume d'Abomey envahit celui d 'Allada ( centre Sud du Bénin actuel ). Ce qui conduit son roi à se réfugier à Hogbonou où depuis 1600 le frère du Premier roi d'Abomey Gangnihessou (1600-1620) , y a régné.

Autant dire qu'il s'agit d'une histoire de famille ,mais qu'importe.

Le roi Te Agbanlin , à son arrivée, trouve une situation difficile où les musulmans Yoruba venus du Nigéria voisin (Royaume d'Oyo ) , occupent la cité . Ici nous rentrons dans la légende avec l'intervention du Dieu vaudou de la nuit, Zangbeto , qui éloigne les mauvais esprits et du coup les occupants Yoruba sont chassés .( SIC)

La dynastie, qui s'y établie, règnera jusqu'en 1882 quand, pour se protéger de ses ennemis du royaume du Dahomey associé à celui de Ouidah ( Sud Ouest du Bénin actuel) , le roi Toffa de Porto Novo (1874-1908) , se met sous la protection de la France . Un accord de protectorat est conclu avec Paris.

Face à cette situation de menace de la part du royaume du Dahomey , la France prend prétexte et engage les hostilités contre le roi Béhanzin d'Abomey . En 1894 la France , qui a vaincu toute opposition , établit la colonie du Dahomey .

Le port de Porto Novo est florissant ainsi que la cité . Le royaume ne sera intégrée à la colonie du Dahomey qu'à la mort du roi Toffa en 1908 .

La visite est décevante , du fait de la vétusté des lieux et ce malgré les explications du guide. Le palais est construit en terre rouge de la région qui , au fil du temps , lui donne une patine grise , faute de restauration . Il n'y a aucun meuble les pièces sont vides .

L' interdiction de prendre des photos , est de mon point de vue contre productive pour la promotion du site . Ceci étant dit , vue l'état des lieux , ce n'est peut être pas souhaitable pour l'instant .

Le gouvernement béninois , conscient de la valeur symbolique et touristique du patrimoine , "devrait" engager un programme de rénovation . Je précise aussi que certaines photos qui apparaissent ne correspondent absolument pas à ce lieu , notamment la photo de couverture . Cela a été signalé , mais rien ne bouge !!

Nous entrons dans chaque pièce par une porte basse , qui oblige à se courber et nous sortons par la grande porte , initialement réservée au seul Roi .

Les pièces se succèdent , avec des fonctions très précises comme , le vestibule , la salle de réception , la salle de la Reine Mère , etc Puis on accède à la salle du Conseil du Roi , Etrangement , une cour à toit ouvert entourée de coursives , possède une cabane très sommaire en branche en son milieu .

C'était paraît il le lieu où le jeune roi commençait son apprentissage et où , ensuite il pouvait se retirer pour méditer .
L'espace réservé aux multiples épouses du roi , sous la surveillance de la Reine mère. , est à toit ouvert , avec un bassin central vide au milieu d'une coursive .

Enfin, nous terminons la visite du palais par un grand espace en herbe rase entouré de gradins couverts pour le roi et les dignitaires et de banquettes pour les spectateurs . Cet espace était réservé pour les manifestations royales .
A l'extérieur ,on peut voir l'arbre de justice puis le tribunal ,avec les attributs traditionnels .

Des œuvres d'Art inspirées du Vaudou , sont exposées devant l'entrée , comme le Dieu de la foudre, un serviteur royal au crane rasé , un laboureur , un étrange personnage style robot Antique ou encore un facteur à vélo , métallique et rouillé .

C'est de l'art certes , mais un peu désordonné !!
Le terme " Honmé " désigne " ce qui est à l'intérieur de la porte " par extension " le Palais "

Localisation
Ouvert
Ouvert 24h aujourd'hui Basculer l'horaire hebdomadaire
  • Lundi

    Ouvert 24h

  • Mardi

    Ouvert 24h

  • Mercredi

    Ouvert 24h

  • Jeudi

    Ouvert 24h

  • Vendredi

    Ouvert 24h

  • Samedi

    Ouvert 24h

  • Dimanche

    Ouvert 24h

  • 23 juin 2024 13h26 heure locale

  • Aucun commentaire pour l'instant.
  • Ajouter un commentaire